Dicyrtomina saundersi (Lubbock, 1862)

Ce collembole d’environ 1 à 1,5 mm est reconnaissable grâce à son motif. Les flancs sombres sont détachés par un dos clair jaune à vert et par deux lignes discontinues très brillantes. Quelques marbrures rougeâtres sont également visibles sur le dos. Les « joues » sur les côtés de la tête sont également sombres. Les deux derniers segments des antennes sont bien plus foncés et se démarquent facilement du reste de l’antenne.

Cette espèce est connue d’Europe et d’Amérique du Nord. J’ai observé et photographié ce spécimen le 24/12/2016 dans un jardin sur feuille morte et latte de bois au sol.

La classe des Collembola (Collemboles) appartient à l’embranchement des arthropodes et au sous-embranchement des hexapodes. Pour résumer, ils ne sont ni insectes, ni crustacés, ni arachnides. Ils possèdent six pattes et une paire d’antennes. Leur croissance passe obligatoirement par des mues tout au long de leur cycle de vie.

Répondre