Genus nov.2 sp. nov.

Ce petit collembole n’est pas encore décrit ou identifié. Ni son genre ni son espèce n’est connu, ce qui explique ce nom un peu spécial : soit nouveau genre et nouvelle espèce pour ce spécimen.

Le corps possède des dessins rappelant une tenue de camouflage militaire. Quelques taches rouges sont parsemées sur les flancs et des reflets bleutés aléatoires sont également visibles sur la tête et les flancs du corps. La dernière photo nous montre le collembole en pleine séance de toilettage. La goutelette que l’on pourrait prendre pour son œil est en fait de la salive avec laquelle il fait sa toilette : essentiellement les yeux et les antennes de ce que j’ai pu observer.

Cette espèce est connue du Royaume-Uni depuis 2007 et régulièrement observée en Angleterre et en Irlande. Elle est également connue de Tasmanie. Cette observation serait visiblement la première pour l’Europe continentale et donc pour la France au moment où j’écris ce texte.

J’ai observé et photographié cette espèce le 24/12/2016 dans un jardin au bord d’une terrasse en bois et d’un bassin d’ornement.

La classe des Collembola (Collemboles) appartient à l’embranchement des arthropodes et au sous-embranchement des hexapodes. Pour résumer, ils ne sont ni insectes, ni crustacés, ni arachnides. Ils possèdent six pattes et une paire d’antennes. Leur croissance passe obligatoirement par des mues tout au long de leur cycle de vie.

Répondre