Cet escargot exclusivement aquatique présente une très belle coquille spiralée alternée de marron et jaune avec de légers renflements. Le pied de l’animal est gris clair légèrement ponctué et lorsque l’escargot se déplace, le siphon est dirigé vers l’avant telle une lance prenant place dans un sillon de la coquille. Les yeux sont petits mais s’observent facilement avec leur couleur noire et leur position en avant, proche de la base des antennes.

Une particularité notable de cette espèce concerne son régime alimentaire composé de mollusques. Il n’hésite pas à s’attaquer à des escargots deux à trois fois plus gros que lui. La cohabitation en aquarium avec d’autres gastéropodes est donc proscrite. Il permet de contrôler les populations de Physes ou de Melanoïdes qui peuvent envahir un aquarium mal équilibré. L’Anentome helena peut se reproduire en aquarium. L’espèce est sexuée, c’est-à-dire qu’il est nécessaire d’avoir un escargot mâle et femelle dans l’aquarium pour obtenir des jeunes. L’espèce n’est en revanche pas prolifique et quelques œufs sont déposés aléatoirement dans les plantes et décors du bac. Cet escargot n’est pas vivipare. La croissance des jeunes est lente et ils prendront plusieurs semaines pour atteindre la même taille que les géniteurs soit 1,5 à 2 cm. L’espèce est relativement tolérante au niveau de la chimie de l’eau et doit être acclimatée à une température de 24 à 26°. L’aquarium peut être planté et le substrat sera de préférence de petite granulométrie. Un sable fin permet aux escargots de s’enfouir et ils y restent immobiles pour des sorties crépusculaires ou nocturnes.

L’espèce est tropicale et occupe des bancs de sables, vasières et boues immergés dans diverses rivières, ruisseaux et fleuves à travers une large répartition en Asie du Sud Est (Thaïlande, Birmanie, Laos, Cambodge, Malaisie).

Répondre