Sewellia marmorata Serov, 1996

Ce magnifique balitoridé est communément appelé loche ventouse en raison de sa morphologie typique. Le ventre plat et la transformation des nageoires pelviennes et pectorales permettent au poisson d’adhérer aux supports lisses (roches, bois, vitres). Elle est parfaitement adaptée aux courants d’eaux vives de ses ruisseaux natifs. Cette espèce farouche dans les premiers temps est difficile à photographier car elle est très sensible aux mouvements et vibrations autour de l’aquarium. Ce poisson observe beaucoup son environnement et les yeux mobiles scrutent les gestes de l’observateur. Il faut parfois s’immobiliser et patienter plusieurs dizaines de minutes pour que le poisson se sente de nouveau en sécurité et prenne la pose devant le photographe. La distribution d’une petite quantité de nourriture à un endroit stratégique du bac et plusieurs semaines d’acclimatation permettent de la faire sortir. Les premiers clichés sont alors une superbe récompense pour le photographe.

Le décor du bac devra reconstituer au mieux son environnement. Des roches, bois immergées et sable non abrasif seront disposés pour offrir un maximum de supports à un petit groupe de 5-6 sujets pour 80 litres. L’eau devra être correctement oxygénée et la filtration soutenue (pH 7, KH 6, T°C 25). Cependant cette espèce semble vivre dans des pièces d’eau ruisselantes. Quelques plantes et mousses pourront compléter le décor. L’espèce atteint une taille de 5-6 cm et cohabite bien avec d’autres espèces y compris de fond. Toutefois, attention à la concurrence alimentaire et à l’agressivité envers d’autres balitoridés. L’espèce est relativement territoriale et doit trouver une nourriture variée, composée d’algues, spiruline, végétaux, artémias, daphnies.

Cette espèce est originaire d’Asie du Sud Est et décrite scientifiquement du Vietnam. Sa répartition exacte semble pour l’heure encore méconnue.

Répondre