Caprainea marginata (Schött, 1893)

Cette espèce est très étonnante car elle arbore dans cette forme commune une coloration rouge à rose pâle selon la maturité. Cependant, on peut également observer des formes entièrement noires ou chinées à l’image de Caprainea marginata forma echinata.
Cette espèce se distingue assez facilement sur la base de photo montrant les détails des antennes. Le segment antennaire (ant.4) est très long. La structure typique des soies présentent sur l’abdomen permettent également de confirmer son identification.

J’ai observé plusieurs spécimens mâles, femelles et juvéniles de cette forme commune rouge-rosée dans le département de la Vendée (85) et du Maine-et-Loire (49). Ma première observation a eu lieu assez furtivement avec un seul spécimen dans la litière d’un petit sous bois, riche en mousse d’arbres. La seconde rencontre a été très intéressante car elle m’a permis d’observer plusieurs spécimens à différentes maturités. La petite population occupait une vieux tronc d’arbre dans une forêt mixte (chêne et châtaignier).

Phénologie

Période durant laquelle j’ai observé cette espèce dans l’Ouest de la France. Pour de plus amples informations, consulter l’article sur la phénologie des collemboles.

Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aou Sep Oct Nov Déc

Je vous propose de découvrir une petite séquence de vie pour cette espèce tournée au cœur de la forêt de Mervent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *