Gastromyzon viriosus Tan, 2006

Communément surnommée loche ventouse, l’observation de ces poissons fascinants explique aisément l’attribution de ce surnom ! En effet, la morphologie particulière de ce genre permet au spécimen d’adhérer littéralement au support sur lequel il se trouve tout en supportant de fort courants d’eau. Les nageoires et le ventre plat forment ensemble une ventouse. La bouche du poisson est située dessous. Les Gastromyzon vivent dans des ruisseaux et rivières d’eaux vives très oxygénées et pas trop chaudes. Leur coloration est variable et les espèces ne sont pas toujours faciles à identifier. Ils s’alimentent sur les rochers, bois immergés et vitres (en aquarium) d’algues et d’animalcules. L’espèce accepte très bien la nourriture pour poisson de fond composé majoritairement de sources végétales.

Vifs et farouches durant dans les premiers jours d’acclimatation, ces poissons ne sont pas toujours faciles à photographier. Après quelques semaines, les poissons s’observent facilement et ne s’occupent guère de la présence du photographe.

Ces spécimens ont été importés sous le nom de Gastromyzon viriosus mais cependant les espèces de ce genre ne sont pas faciles à identifier d’autant que les sujets photographiés sont encore jeunes et sont originaires d’Indonésie où l’on compte pas moins de quinze espèces dans le genre.  Pour comparer voici à quoi ressemblerait G.viriosus [1] [2] selon Seriously Fish et selon Fishbase.

Le comportement est tout aussi extravagant que l’allure générale ! Les « codes comportementaux » chez ces espèces sont fascinants. S’agit-il ici d’une danse en vue d’une parade ou alors d’une façon poli de repousser son congénère pour s’octroyer plus de nourriture et un territoire …

Répondre