Pellenes tripunctatus (Walckenaer, 1802)

Le motif abdominal est caractéristique chez le mâle comme la femelle. La coloration brun-noire de l’abdomen est orné dans sa partie médiane d’une ligne blanche qui se termine en plusieurs points (trois mais le motif est variable). Elle est coupée par un petit trait transversal au tiers postérieur environ ce qui donne la forme d’une épée de templier ou d’une croix comme le site Heiko Bellmann dans son ouvrage (voir biblio). Selon les spécimens, les points peuvent former quasiment une ligne médiane continue et l’épaisseur varie aussi sensiblement selon l’âge du spécimen. Elle peut être très atténué chez les mâles matures. Le mâle présente une coloration majoritairement noire mais un bandeau facial exceptionnel composé de rouge tout autour des yeux et une ligne blanche bordant la base du céphalothorax. Les pièces buccales sont également ornées de soies blanches dirigées vers le bas. Les palpes sont divisés par une partie supérieure de soies blanches et la seconde partie de noire. La femelle a quant à elle un bandeau crème et des palpes beiges avec des soies bien fournies.

L’espèce occupe une large répartition sur tout le continent européen. On parle d’espèce paléarctique.

L’espèce est très présente sur les deux sites que j’ai prospecté à Doué la Fontaine puisque sur environ trois sorties de quelques heures à la mi-mai j’ai observé plus d’une quinzaine de sujets (mâles et femelles). J’ai également observé cette espèce dans les Alpes à 1500 mètres d’altitude. Les deux sites de Doué la Fontaine sont sablonneux, secs, chauds et la végétation est rase ce qui en fait l’habitat type de cette espèce. On y trouve des coquilles vides d’escargot (parfois du genre Helicella) qui leur servent de gîtes.

L’espèce atteint une belle taille et s’éloigne pas toujours de son logis ce qui permet de l’observer aisément et de la filmer. Cette première séquence est mouvementée mais ça va être un objectif de faire mieux lors d’une prochaine visite sur le site.

Répondre