Sphaeridia pumilis – Micro arthropode
» » » Sphaeridia pumilis – Micro arthropode

Sphaeridia pumilis – Micro arthropode

Posté dans : Non classé | 0

Je vous présente Sphaeridia pumilis, un micro arthropode de la classe des Collemboles (Collembola). L’espèce atteint la taille vertigineuse de 0.4-0.5 mm pour les femelles et 0.20-0.25 mm pour les mâles, mais ça, c’est quand ils sont adultes. Bas oui, sinon ce serait trop simple ! En plus de cette micro-taille qui fait que vous ne les voyez pas vraiment à l’œil nu selon le support sur lequel ils se promènent, ils flairent vite le photographe un peu trop ambitieux. C’est-à-dire, si vous respirez un peu trop fort ou que vous bougez malencontreusement une brindille à proximité, ils sautent très loin (plusieurs dizaines de fois leur taille) ou courent partout et se faufilent entre les brindilles !! Il faut aussi imaginer, vu leur taille, que la moindre brindille fine comme une aiguille devient un baobab, ou le plus petit relief du sol devient une montagne ou un canyon 😉 .

Bref, c’est ma deuxième rencontre avec cette espèce fort mignonne mais bien difficile à photographier !! La première fois, il a fallu que l’on me mette le nez dessus pour que j’arrive à voir quelque chose et uniquement à travers les lentilles de l’objectif. Bon, pour mon excuse j’avais les yeux en vrac et je pense que c’était majoritairement des juvéniles. Ceci pour dire que cette espèce se mérite un peu plus que les autres même si elle est donnée pour commune.

J’ai réussi à me refaire une petite série avec de belles femelles colorées hier soir. Elles se montrent particulièrement colorées allant du rose au jaune. J’ose vous montrer également le mâle malgré la qualité moyenne. Je vais persévérer et tenter dès que possible de nouvelles prises de vue en essayant d’obtenir le plus gros grossissement que je peux avec mon matériel soit environ x12.

Parfois, je me demande pourquoi m’infliger une telle torture ;).

Brièvement pour resituer, les collemboles sont des petits êtres qui colonisent divers milieux mais essentiellement le sol et la végétation basse. Je reviendrai plus en détail sur cette microfaune qui me fascine depuis quelques mois. En attendant, vous pouvez consulter le portfolio d’AquaNat et ma galerie Flickr où une petite communauté échange à ce sujet, entouré par le spécialiste en la matière Frans Janssens.

Répondre