» » » Tourbières du Luitel

Tourbières du Luitel

Posté dans : Nature, Paysage | 0

Classée réserve naturelle depuis 1957 le Lac du Luitel est situé à environ 25 km de Grenoble en Isère (38). Le site naturel est situé à 1250 mètres d’altitude sur la commune de Séchilienne. C’est d’ailleurs, historiquement, la première réserve naturelle de France. Elle jouissait d’une excellente réputation pour ses intérêts scientifiques auprès notamment des botanistes depuis les années 1850. Le site est protégé et aménagé pour observer au mieux la faune et la flore de la tourbière sans perturber le lieu. Toutefois, c’est parfois frustrant de ne pas pouvoir s’immerger plus dans le cœur d’un tel environnement pour le photographe que je suis mais il faut faire des compromis pour ne pas déranger ou abimer ce superbe paysage. Il y a aussi une question de sécurité pour éviter de s’enliser dans les zones tourbeuses qui dans la partie du col peuvent s’élever à 10 mètres de profondeur.

Lors de ma première visite en avril 2013, la neige était encore trop présente pour apprécier la biodiversité du site. Il a fallu se contenter d’une observation éloignée. J’y suis donc retourné à la période estivale en 2014 pour vraiment profiter de la magie du lieu. À cette période, vous pouvez faire le parcourt avec un guide de l’ONF pour mieux comprendre le fonctionnement de la tourbière et découvre la diversité de ses occupants. Ce fut vraiment passionnant ! Le guide que nous avons eu était lui même passionné et ses connaissances sur le site et la région très intéressantes. C’était l’occasion d’en apprendre plus, tant sur la partie historique de la tourbière que sur la géologie et la biologie du site ainsi que sur les moyens de conservation. Je vous recommande évidemment de faire une visite guidée du site car c’est un environnement particulier qui mérite des informations détaillées pour bien mesurer la richesse d’un tel biotope.

La tourbière est composée de deux parties principales, le Lac Luitel et la tourbière du col Luitel. Le Lac est en partie recouvert de radeaux flottants composés de plusieurs espèces végétales, avec entre autres les sphaignes et drosera à feuilles rondes. Le circuit de visite permet d’en faire le tour et d’avoir plusieurs points de vue. La seconde partie constitue la zone la plus ancienne du site avec des secteurs plus ou moins secs où la végétation à pris le dessus. On peut y observer une végétation riche et en partie boisée.

 

J’aimerais beaucoup pouvoir me rendre régulièrement sur ce genre d’habitat mais j’habite trop loin ! J’envie clairement ceux qui peuvent s’y rendre régulièrement et prendre le temps de découvrir et photographier toute la faune et flore qui occupent ce genre de biotope. J’espère y retourner une prochaine fois ou découvrir également d’autres sites de cette nature lors de mes vacances dans la région !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *